Dents de sagesse : Que faut-il savoir à ce sujet ?

Les dents de sagesse ou les troisièmes molaires sont les dernières dents adultes qui poussent, généralement entre l’âge de 16 et 25 ans. Si vous êtes curieux de savoir plus sur ces molaires étranges et délicates qui se développent dans le fond de votre bouche, vous devez lire cet article afin de vous éclairer par rapport à ce sujet !

Les dents de sagesse ? C’est quoi ? !

Les dents de sagesse apparaissent à partir d’un certain âge, lorsqu’on devient plus ou moins sage et apte à supporter les maux qu’elles provoquaient en poussant. Habituellement, un adulte normal aura 4 dents de sagesse localisées en arrière sur l’arcade dentaire, en haut et sur le fond. Cependant, certaines personnes peuvent en avoir que deux ou trois ou même aucune. Dans certains cas, les dents de sagesse n’existent pas du tout, dans d’autres cas, elles peuvent rester incluses toute la vie. Sinon, il y a la dent de sagesse semi incluse  : une partie de la dent reste sous la gencive et une autre partie fait irruption en bouche.

Vous voyez ? C’est assez compliqué ! La position des dents de sagesse entraîne souvent plusieurs problèmes et complications : gencives douloureuses, maux de tête ou de dos, infection…

Faudrait-il les enlever ?

Les troisièmes molaires sont difficiles voire impossibles à nettoyer adéquatement et elles pressent sur les autres dents, ce qui provoque des risques et des maladies localisées.

Généralement, les chirurgiens-dentistes conseillent de faire extraire les dents de sagesse lorsqu’on a entre 15 et 21 ans. Ils estiment que quasiment toutes les dents de sagesse devront être enlevées (90 %). L’extraction précoce mène à une récupération beaucoup plus facile.

Avant l’intervention, le dentiste prend une radiographie panoramique de la bouche du patient pour pouvoir évaluer le degré de difficulté de l’opération selon la disposition et la croissance des dents. L’intervention se fait dans la plupart du temps sous anesthésie locale. Mais aussi, elle peut se faire sous anesthésie générale. Dans ce cas-là, une hospitalisation et une consultation d’anesthésie sont indispensables.

Ne vous inquiétez pas ! Ce n’est pas une intervention qui fait peur. Elle dure en moyenne de cinq à dix minutes par dent. Le dentiste vous expliquera ce qu’il faut faire après l’extraction. Attention ! les conseils postopératoires sont vraiment très importants ! Voici quelques-uns :

– Éviter le tabac pendant les 48 heures qui suivent l’intervention.

– Boire beaucoup d’eau et manger que des aliments mous et tièdes pendant une semaine.

– Brosser les dents soigneusement et faire attention aux points de suture.

– Poser un sac de glace sur votre mâchoire afin de soulager la douleur et de dégonfler les joues.

– Prendre les médicaments antidouleur (des antalgiques) prescrits par votre dentiste.

RELATED POST

Eczéma : quels sont les causes ?

L’eczéma fait partie des maladies de peau les plus répandues. Non contagieuse, elle évolue par poussée et provoqued'intenses démangeaisons. Toutefois,…

10 points sur la circoncision

La circoncision est un acte évident pour ceux qui l'on vécu ou qui sont dans un contexte social où elle…

3 Conseils contre le ballonnement

"Je me sens ballonnée..." refrain connu ! Les ballonnements sont un désagrément fréquent. Le plus souvent, ils apparaissent après le repas, et…