Quels sont les symptomes du syndrome de gilles de la tourette et comment les diagnostiquer ?

Bien qu’elles soient peu courantes, les affections neurologiques touchent une grande partie de la population et notamment toutes les tranches d’âges. C’est d’ailleurs le cas avec le syndrome de Gilles de la Tourette, une pathologie cérébrale se manifestant dès l’enfance. Vite diagnostiquée, elle permet au patient de retrouver très tôt et plus souvent ses états normaux. Et pour cela, il importe de connaitre ses symptômes afin de savoir qu’il s’agit réellement du mal. Découvrez dans cet article les manifestations du syndrome de Gilles de la Tourette et comment ils sont diagnostiqués.

Qu’est-ce que le syndrome de Gilles de la Tourette ?

Affection neurologique, le syndrome de Gilles de la Tourette débute chez les patients dès l’enfance. Il se caractérise par des manifestations psychiatriques qualifiées de tics. Ces derniers, moteurs et sonores sont involontaires et surviennent par intermittence. Les Symptome de gilles de la tourette varient d’ailleurs d’un individu à un autre. Et tous les tics répertoriés pour la pathologie peuvent ne pas être présents chez tous les patients au même moment. Certains peuvent surtout apparaître puis disparaître en laissant place à un autre type de tics. Avec l’âge, des symptômes de la pathologie peuvent s’améliorer et disparaitre chez des patients ou persister et s’aggraver chez d’autres.

Quels sont les symptômes du syndrome de Gilles de la Tourette ?

Les tics moteurs et sonores sont les symptômes les plus connus pour le syndrome de Gilles de la Tourette. Ils se présentent comme suit :

Tics moteurs

Les tics moteurs sont des gestes brusques liés aux mouvements des muscles.

  • Contractions musculaires et mouvements brusques répétés mais surtout involontaires,
  • Mouvements de la bouche,
  • Clignement des yeux,
  • Mouvements des épaules ou des bras,
  • Reproduction d’un geste observé, …

Tics sonores

Les tics sonores sont des réactions auditives incontrôlées ou des bruits involontaires.

  • Rires involontaires,
  • Raclements de gorges,
  • Grognements,
  • Reniflements,
  • Coprolalie, palilalie ou encore écholalie.

À noter que les symptômes du syndrome de Gilles de la Tourette peuvent également s’aggraver et devenir plus complexes dans certains cas.

Comment diagnostiquer le syndrome de Gilles de la Tourette ?

Présentant une multitude de symptômes qui varient suivant les patients, le diagnostic du syndrome de Gilles de la Tourette ne se fait qu’auprès d’un médecin habilité en la matière. Il consiste en l’observation des tics sonores et moteurs chez le patient et au suivi des critères du DSM-5 présenté par la Haute Autorité de Santé. L’analyse des troubles comportementaux associés aux tics entre également en considération pour le diagnostic du syndrome de Gilles de la Tourette. Viennent aussi s’ajouter d’autres examens et bilans biologiques qui doivent être faits pour éliminer d’autres causes potentielles d’affections neurologiques.

 

RELATED POST

5 raisons de faire une cure thermale

Une bonne hygiène de vie et de bonnes habitudes vous permettent de guérir plusieurs maladies. La prévention est vraiment meilleure…